Un fondateur ressuscité

Jésus de Nazareth a été crucifié sur une croix, inhumé dans le tombeau d’un autre et, trois jours plus tard, Il ressuscita des morts. Le Christianisme est unique à cet égard. Tout argument qui authentifie le Christianisme dépend des preuves de la résurrection de Jésus de Nazareth.

Au fil des siècles, la plupart des savants qui examinèrent les preuves de la résurrection crurent que Jésus était vivant. Après avoir examiné les preuves avancées par les auteurs des evangiles, Simon Greenleaf, expert en questions légales à l’école de droit de Harvard conclut :

“Il était donc impossible qu’ils aient pu persister à affirmer les vérités qu’ils ont écrites si Jésus n’était pas véritablement ressuscité des morts et s’ils ne le savaient pas aussi certainement que n’importe quel autre fait parvenu à leur connaissance.”

John Singleton Copley, reconnu comme l’un des juristes les plus brillants de toute l’Histoire britannique, a fait ce commentaire :

“Je sais assez bien ce que sont des preuves. Et je peux vous l’affirmer, des preuves telle que celle de La résurrection n’ont jamais été réfutées.”

Suite : 05  – Des raisons de croire